Entre ciel et eau, luxe et dépaysement paradisiaque : les Maldives

4306

Archipel de nacre et d’émeraude où les eaux cristallines constituent un merveilleux aquarium, myriade d’îles verdoyantes ourlées de plages immaculées, les Maldives disséminées telles des perles tropicales s’alanguissent au cœur de l’océan indien. Tandis que les vents chauds y exhalent tous les parfums de l’Eden, la beauté naturelle et la quiétude semblent avoir élu domicile ici entre ciel et eau.

Un paradis fragile dont il faut se hâter d’aller goûter les délices car depuis le début des années 1980, en raison de la très faible altitude de son territoire, les Maldives s’inquiètent pour leur environnement, conséquence directe du réchauffement de la planète, celui-ci provoque en effet une élévation du niveau des mers qui menace tout simplement dans les quelque 50 ans à venir… de les faire disparaître. C’est dire la vulnérabilité de la petite République insulaire indépendante composée de 1200 îles coralliennes regroupées en 19 atolls qui s’étendent sur plus de 800 kilomètres. Seules à peine 200 de ses îles sont habitées dont une centaine entièrement consacrées au tourisme. Un tourisme haut de gamme, la grande et unique richesse ! A elle seule, les ressources agricoles restant très faibles tout comme le produit de la pêche et la production de coprah, elle représente plus de 70% de son économie.

Les robinsonnades de luxe avec la création d’îles-hôtels enfouies sous une végétation de rêve le tout serti de sable blanc font bien évidemment de ces Maldives, le paradis tropical par excellence. Immédiatement après l’atterrissage à Mahé la capitale, Il ne faut qu’un petit quart d’heure en luxueux speed boat pour se rendre au Taj Exotica Resort & Spa l’île hôtel de notre séjour vacances. Tout juste le temps de déguster une flutte de champagne et déjà le dépaysement opère en observant un peu ébahi le balai acrobatique des dauphins qui jouent et tentent de faire la course avec notre esquif filant à vive allure. Les amis de Flipper nous abandonnent tandis que se dessinent les contours de l’île en forme de long banc de terre émeraude. Sertie de sable blanc dans les eaux translucides, l’on y accoste par un très long et très étroit ponton de bois de tec. Il suffit alors de quelques secondes pour se sentir littéralement subjugué par la beauté enchanteresse du décor. La douceur angélique de la température oscille entre les 25 et 30 degrés.

L’accueil personnalisé avec boissons, photos pour le souvenir et serviettes rafraîchissantes, ne détourne même pas le regard un brin interloqué qui s’attarde avec bonheur sur une nature miraculeusement vierge, telle sans doute qu’on l’imagine aux premiers matins du monde : une grève immaculée léchée de vaguelettes paresseuses, à perte de vue une eau cristalline qui miroite doucement jusqu’à se fondre là bas à l’horizon en un époustouflant camaïeu de turquoise… Entouré par l’un des plus grands lagons des Maldives, pas moins de 200 ha, l’île s’étire sur près de 800 mètres, n’excédant pas 30 mètres dans sa plus grande largeur. Une intimité préservée et silencieuse, loin, si loin de l’agitation du monde : le comble du luxe. Disséminée le long de la plage, bien protégée par la barrière de corail, la végétation sur toile de fond azuréenne décline les différentes nuances de vert des cocotiers, frangipaniers et autres flamboyants, le Taj Exotica Resort & Spa figure le seul établissement insulaire exclusif, privé et romantique de ce luxuriant écrin végétal. Cet hôtel maintes fois primé et récemment rénové s’avère un véritable havre de beauté, de paix… Un hymne au Panthéisme et à la paresse. Pour préserver la beauté ambiante en s’intégrant dans cet environnement exceptionnel tout en offrant à la fois le nec plus ultra du higt tech contemporain.

Marie-Josée Colombani

Côté pratique

XL Airways France est la seule compagnie aérienne à relier sans escale la France aux Maldives. XL Airways relie Paris-Roissy à Malé à raison de 2 fréquences hebdomadaires d’Octobre à Mai sur A330-200 bi-classe.

Les départs s’effectuent les Lundis et les Mercredis, les retours Mardi et Jeudi.

L’aller-retour à partir de 728 € TTC en Classe Economie et 1.633 € TTC en Classe « Galaxie ».

La durée du vol est de 10 heures à l’aller et de 10 heures et 50 minutes au retour.

XL Airways accorde aux plongeurs, sur présentation de leur licence, une franchise supplémentaire de 15 kg de bagages qui s’ajoute aux 20 kg autorisés en classe économique.

Centre d’appels d’XL Airways : 0825 825 589.

Informations sur www.xlairways.fr

En complément de ses activités d’affrètement, XL Airways France (ex-star Airlines) fondée en 1995 relie plusieurs fois par semaine l’aéroport de Roissy au Mexique (Cancun), à Phuket, aux Maldives (Malé) ou encore à la République Dominicaine.