Destinés aux passionnés de cuisine, les cinq couteaux de cuisine de la nouvelle gamme « Thau » sont le fruit d’une réflexion entre le chef triplement étoilé Guy Savoy et le designer Bruno Moretti. Ils sont fabriqués dans le Puy-de-Dôme par la maison TB (Tarrerias-Bonjean), fabricant de couteaux situé à Thiers depuis 1648. C’est sur les rives de l’Etang de Thau, célèbre pour ses huîtres de Bouzigues, qu’est né ce projet. Il faut savoir que le chef Guy Savoy aime venir se ressourcer dans cette région du Languedoc où il s’est lié d’amitié notamment avec la famille d’ostréiculteurs Tarbouriech. De son côté, le designer Bruno Moretti a travaillé sur le confort, l’aisance, la sécurité et l’efficacité dans un souci d’esthétisme. De son observation du travail des cuisiniers (couteau tenu en main des heures, appui de l’index sur le dos des lames, doigts glissant sur la lame, manches plus adaptés que d’autres à certaines mains…), il en résulte des couteaux avec un manche en acétate de cellulose. Ce matériau naturel, résistant et hypoallergénique, permet un contact doux et sans échauffement. Le couteau devient aussi plus facile à saisir. La lame en acier trempé est rendue noire par son traitement anti corrosion qui crée une continuité avec le manche. www.guysavoy-boutique.com

REVUE DES TROUPES
THAU N°1 : OFFICE – 24 cm – lame 10 cm // 95€ – Couteau « à tout faire ».
THAU N°2 : FILET DE SOLE – 32 cm – lame 18 cm // 130€ – Couteau à lame souple qui peut se cintrer comme un arc pour désarêter les poissons.
THAU N°3 : CHEF – 36 cm – lame 18 cm // 140€ – Grand classique des couteaux de cuisine pour trancher les gros légumes et même la viande.
THAU N°4 : TRANCHEUR – 39 cm – lame 21 cm // 150€ – Couteau long et très effilé pour désosser, émincer et trancher la viande.
THAU N°5 : SANTOKU – 36 cm – lame 18 cm // 160€ – D’origine japonaise, son angle très fin au niveau du tranchant permet de découper poissons et légumes avec la plus grande précision et sans oxydation.