Rassurantes, les brasseries parisiennes accueillent à leurs tables, politiques, médias et showbiz, à grand renfort de produits de nos terroirs. Une recette au succès intemporel !

Bouillon Julien : cadre exceptionnel et cuisine mijotée
Dans cette brasserie déco Art Nouveau empruntée à Munsch, miroirs d’époque, gravures des années folles, bonnes viandes et banc de fruits de mer Royal ont le sens de la fête. www.bouillon-julien.com

Au Bouillon Julien, le décor est resté dans son jus depuis le début du siècle dernier. © DR

Bofinger : tradition et spécialités alsaciennes
Sous sa verrière, cette belle brasserie du côté de la Bastille reçoit ses clients d’après spectacle sur des banquettes de moleskine pour leur servir huîtres et soupe à l’oignon. www.bofingerparis.com

Depuis 1864, cette institution Belle Epoque régale les noctambules avec des assiettes typiquement alsaciennes. © DR

La Coupole : reine des brasseries
Les modes passent, lassent, mais la Coupole, qui trône à Montparnasse, reste encore la plus grande brasserie parisienne, et la salle a conservé ses allures des années 20. et qui s’offre tout le mois de décembre, des oirée dîner-spectacle. www.lacoupole-paris.com

Bar américain, dancing, célébrités, la Rive Gauche serait orpheline sans cette adresse culte. © DR

La Rotonde : adresse culte des « Montparnos »
Depuis 1911, cette table qui fait partie du paysage parisien attire tous les amateurs de poissons, de steaks tartares, d’escargots de Bourgogne persillés et d’entrecôtes à se damner. rotondemontparnasse.com

Hommes politiques de tous bords, cinéastes, s’y retrouvent après le spectacle pour refaire le monde. © DR

Le Dôme : café littéraire
Repaire des écrivains anglo-américains à l’ambiance 1900, ce restaurant orienté vers les saveurs marines, est un cocon douillet, entre ses fresques et ses banquettes. www.restaurant-ledome.com

Les tableaux et le ballet des serveurs en habit de cérémonie font les belles soirées de la salle délicieusement surannée. © DR

Flo : cuivres rutilants et miroirs éclatants
Proche des Grands Boulevards, cette maison du 19e siècle nichée dans une cour pavée est vouée à la gastronomie alsacienne avec une carte très haute en saveurs. www.brasserieflo-paris.com/fr

Ici, le menu suit le cours des saisons avec des spécialités de choucroute à l’Edelzwicker et de tartare de boeuf charolais. © DR

Chartier : 120 ans, et pas une ride
Ce Bouilllon vibrant à l’unisson de ceux qui l’aiment, en famille ou entre amis, fête ses 120 ans en remettant à sa carte les grands classiques culinaires de l’époque. Fashionistas touristes et amoureux du vieux Paris y font bombance au coude à coude. www.bouillon-chartier.com

Potage Crécy, œufs Soubise, lieu Dugléré, sauté de veau Marengo ou pomme Bonne Femme s’y font une nouvelle jeunesse. © DR

Le Bar à Huîtres : le must des saveurs océanes
Coaché par le dynamique Garry Dorr, ce groupe de brasseries traditionnelles aux plateaux de fruits de mer somptueux déploit les prestations des très grands restaurants. www.dorrparis.com

Les beaux poissons et les huîtres les plus recherchées de la capitale sont servis au Bar à Huîtres, sur place ou à emporter. © DR

Chez Jenny : gastronomie et folklore alsacien
Dans la plus pure tradition depuis 1931, le décor des années 30 aux boiseries authentiques signées Spindler, et les « Flammekueche » attirent des générations de gourmands. www.chez-jenny.com

Banc d’huîtres, choucroute au Crémant d’Alsace et filet de haddock poché sont les fleurons de ce lieu bien réputé. © DR

Le Bœuf sur le Toit : temple gourmand et jazzy
Avec son décorum Belle Epoque spectaculaire, la brasserie proche des Champs Elysées où le jazz a connu ses heures de gloire au début du 20e siècle, garde le tempo en cuisine. www.boeufsurletoit.com

Ce lieu culte du Triangle d’Or célèbre le jazz et les arts culinaires. © DR

Le Grand Colbert : la cuisine française de toujours
Face à la Bibliothèque Nationale, le style gréco-romain de ce restaurant qui cultive si bien notre patrimoine culinaire lui a valu son classement aux Monuments Historiques. www.legrandcolbert.fr

Chaque soir, les comédiens des théâtres voisins prennent d’assaut les tables de cette brasserie d’anthologie. © DR

La Lorraine : pour les petites faims d’après-spectacle
Ce solide maillon du groupe des frères Blanc, à l’ambiance composée de miroirs, de lustres en cristal de Saint-Louis et de boiseries fait toujours bonne impression. www.brasserielalorraine.com

Envie de quelques huîtres après un bon film ? C’est ici que ça se passe ! © DR

Au Pied de Cochon : la légende des Halles
Etablie face à l’eglise Saint-Eustache depuis 1947, cette maison à l’atmosphère joyeuse ne ferme jamais ses portes pour inviter ses hôtes à faire la fête à tout moment. www.pieddecochon.com

Coquillages, belles viandes et spécialités font courir les gros appétits dans cette belle maison du centre de Paris. © DR

Le Grand Café Capucines : Opéra Friendly
Les verrières, les peintures murales et la petite touche de Jacques Garcia perpétuent l’histoire de cette brasserie romantique dont la proximité fait la joie des fans d’Opéra. www.legrandcafe.com

Cet incontournable du quartier de l’Opéra est fréquenté tant pour ses produits de la mer que pour ceux du terroir. © DR

Bouillon Racine : la splendeur d’antan
Dans cette brasserie de 1906, située dans le quartier de l’Odéon, boiseries, miroirs, vitraux colorés et mosaïques en marbre rappellent les belles heures de l’Art Nouveau. www.bouillonracine.com

Ici, on s’offre de préférence le Menu 1900 dont le foie gras sonne le début des réjouissances. © DR

Sébillon : c’est tout bon !
Porte Maillot, les initiés se bousculent depuis 1914 autour de l’énorme banc d’huitres, et surtout du fameux gigot d’agneau tranché devant les clients, accompagné de ses lingots. www.sebillon.com

Chez Sébillon, la fine cuisine made in France met à l’honneur les meilleurs produits de nos régions. © DR

Vagenende : pour son cachet inimitable
Vénérée sur la Rive Gauche, cette brasserie germanopratine conjugue ses miroirs, stucs, torsades, patères et cuivres étincelants avec une très jolie cuisine contemporaine. www.vagenende.com

Fruits de mer, terrine de campagne et macaronis gratinés au foie gras et à la truffe vous attendent à Saint-Germain. © DR

Brasserie Mollard : Maître Restaurateur
Face à la gare Saint-Lazare, ce joyau fait briller ses faïences et ses mosaïques depuis 1867, sans oublier l’essentiel : offrir une palette de recettes françaises indémodables. www.mollard.fr

En direct des viviers d’eau de mer maison, vous pourrez choisir vos langoustes et homards avant de les déguster. © DR

Lipp : rendez-vous du monde politique
En période électorale, aucun politique briguant un mandat ne saurait s’éloigner longtemps de la table fétiche de la Rive Gauche, au décor inchangé depuis le siècle dernier. www.brasserielipp.fr

Sardines millésimées, homard Bismarck, choucroute, pied de porc farci, bœuf aux carottes et blanquette sont au menu. © DR

Le Train Bleu : un monument kitsch
Au 1e étage de la gare de Lyon, les dorures et les gravures de cette brasserie opulente, dont la nouvelle carte est signé par le chef Michel Rostang abritent les voyageurs vers le Midi ou l’Italie qui viennent y faire la pause gourmande. www.le-train-bleu.com

Lors d’un prochain voyage, installez-vous aux tables de Coco Chanel, Brigitte Bardot, Jean Cocteau, Jean Gabin. © DR