Pour s’y retrouver parmi les restaurants qui déploient les saveurs italiennes à Paris, notre Top 10 sélectionne les meilleurs d’entre eux. Buon Apetito !

1. Emporio Armani Caffè

Massimo Mori sillonne l’Italie pour en sélectionner les produits avec un soin extrême. Plus fashion que jamais, son restaurant de la Rive Gauche met en place deux formules : un bistrot et un gastro. Entouré de célébrités, on s’offre un vitello tonnato en réduction de câpres, du risotto aux cèpes de Langhe et des pêches pochées à la glace pistache. Carte : 60 €. www.massimomori.net

Le bon goût italien a fait de ce restaurant l’un des plus beaux de la capitale. © DR

2. Non Solo Cucina

Ce genre d’adresse, façon carte postale de l’Italie éternelle, on n’en fait plus, le moule est cassé. Il sert de toile de fond au chef, Giuseppe Messina, qui y prépare des pâtes maturées pendant 4 jours avec une cuisson au feu de bois enrichie d’ingrédients 100 % siciliens, et sa friture de seiches et de sardines croustille sous le palais. Un résultat vraiment épatant ! Carte : 50 €. www.nonsolo.fr

Dans la salle, le voyage commence du côté de la Sicile et de ses saveurs. © DR

3. Le George, à l’hôtel Four Seasons Paris

Galvanisé par son étoile Michelin, Simone Zanoni, ancien protégé de Gordon Ramsay, s’astreint à la rigueur permanente en visant l’excellence. Le chef au sourire charmeur se consacre entièrement à la création tout en dynamitant les codes avec des raviolis de pintade truffés, un crudo de bar de ligne escorté de poudre de balsamique et des langoustines rôties avec une moutarde de Crémone. Good job ! Carte : 80 €. legeorge.com

Dans le cadre somptueux du palace, le chef revisite les grandes recettes transalpines. © DR

4. Noto

Au 1e étage de la Salle Pleyel, ce lieu s’inspire des palais baroques de la ville sicilienne de Noto. Et en cuisine, Patrick Charvet fait fusionner les cuisines méditerranéennes et arabes. Commencez par la caponata d’aubergine puis goûtez la lisette marinée à la chermoula avant le couscous de poisson. Un délicieux melting-pot ! Menus : 37 €, 45 € & 75 €. www.noto-paris.com

Le Moma Group s’est offert l’un des plus luxueux restaurants parisiens. © DR

5. Mori Venice Bar

Au pied de la Bourse, cette table revendique les traditions de la Sérénissime. Ambiance feutrée, bar à antipasti alléchant, cet écrin de luxe reçoit le Tout Paris des gourmets. Installez-vous pour écouter Massimo Mori. Encore lui ! Le maître des lieux vous dévoilera les secrets du caviar italien et ses folles recettes vénitiennes. Menus : 40 €, 60 €, carte : 100 €. www.mori-venicebar.com

Découvrez la haute gastronomie de la Cité des Doges, les produits d’excellence en plus. © DR

6. Mamo

Pépino Mammoliti prend d’assaut le quartier de l’Arc de Triomphe pour lui offrir une table dorée sur tranche. Habitué à recevoir toutes les stars dans sa trattoria d’Antibes, le pape de la pasta y duplique sa cuisine ensoleillée. Il vante ici une burrata di Andria des Pouilles, des poissons entiers grillés et même un burger qui a gardé son accent. Carte : 70 €. www.mamoparis.com

Pierres de taille, poutres peintes, tables nappées, la tradition a du bon. © DR

7. Penati al Baretto

Alberico Penati est un modèle pour la gastronomie transalpine. Son parcours étoilé laisse rêveur, ses assiettes sont ensorceleuses et son menu s’appuie sur les appellations viticoles made in Italy. Carpaccio de bœuf du Piémont, tartare de thon au pressé d’anchois amalfitain, risotto au safran et poisson à la livournaise sont juste succulents. Menu : 39 €, carte : 65 €. www.penatialbarretto.eu

Le chef étoilé porte fièrement les couleurs de l’Italie au travers de son histoire culinaire. © DR

8. Ida par Denny Imbroisi

Vu à la télé, dans Top Chef ! Derrière Montparnasse, ce Calabrais performe dans sa table de poche façon trattoria new-yorkaise. Celui qui a défilé chez William Ledœuil, Alain Ducasse puis Mauro Colagreco cuisine des tomates cœur de bœuf à la buratta et un nid de spaghettis carbonara qu’il rend désirable, même à ses confrères les plus blasés. Carte : 50 €. www.restaurant-ida.com

Attention talent, cette adresse peut prétendre à un macaron dans le prochain guide Michelin ! © Pauline Le Goff

9. Nolita

A l’étage du Motor Vilage, cher au groupe automobile Fiat qui y expose ses nouveaux modèles, cet espace lumineux vit au rythme de la gastronomie du Bel Paese. Et c’est bien sûr l’ami Vittorio Beltramelli qui en gouverne les cuisines, avec pour mission d’y apporter sa petite touche d’une Italie gourmande ouverte sur les saveurs du monde. Carte : 50 €. www.motorvillage.fr

Triangle d’Or oblige, la salle s’est parée de ses plus beaux atours. © DR

10. Pratolina

Cette trattoria dépoussière l’image des Grands Boulevards avec sa touche toscane. Tapissée de papier florentin et dominée par un four à bois, elle est mise en scène par l’accent chantant d’une équipe portant des tabliers de cuir. Risotto aux langoustines, tempura Versilia, calamars farcis et filet de bœuf au lard de Colonnata sont à se damner. Carte : 40 €. www.pratolina.paris

Joliment décorée, la salle fait la part belle aux spécialités qui plongent dans la Dolce Vita. © DR