Sortie du millésime 2014 du Château de Fargues le 13 septembre 2017

183

Un vin rare
Vin rare, 9700 bouteilles seulement seront proposées à la vente et pour les collectionneurs, 20 magnums et 5 double magnums.

Un nouveau mode de mise en marché
Alexandre de Lur Saluces et son fils Philippe ont choisi un nouveau mode de mise en marché. Le vin est désormais proposé en « livrable » et non plus en « primeurs » ce qui permet aux amateurs du Château de Fargues de ne plus patienter 3 ans pour découvrir le nouveau millésime. Le domaine, en effet, est le dernier du Sauternais à « élever » son vin 30 mois en barriques et 6 mois en bouteilles avant sa commercialisation. Ce nouveau millésime sera donc disponible pour les fêtes de fin d’année.

Nouvelle étiquette
Pour marquer sa singularité, le Château de Fargues a modifié son étiquette se souvenant de l’histoire du domaine et de l’importance de la famille de Lur Saluces dans l’élaboration du vin de Sauternes. Ainsi, la nouvelle étiquette conserve quelques codes de l’identité du Château de Fargues : la couronne du marquisat, le nom du Château et l’appellation Sauternes. Parmi les nouveautés : la signature « Lur Saluces » est plus visible, mise en avant, au-dessus du nom du château, car elle est synonyme d’excellence et d’obstination dans la recherche de qualité.

Le vin de Château de Fargues 2014 se caractérise par une grande fraicheur tant au nez qu’en bouche.

Le nez attaque sur la pomme pressée, la compote pomme-poire, la poire pochée, suivies par une jolie touche de prune Reine Claude. A cette gamme fruitée s’associent des notes fleuries fraiches et subtiles qui rappellent le muguet, le tout enveloppé dans une très grande fraicheur marine. On retrouve également comme à l’habitude, la signature résineuse des jeunes millésimes de Fargues.
La bouche, de large amplitude et de grande densité, s’en va toute en fraicheur, tout comme
le nez. On est tout de suite charmé par les zestes d’agrumes et plus particulièrement par la douce amertume du zeste de pamplemousse. On y trouve mêlées, la fraicheur et l’acidité de la rhubarbe, de l’ananas, du citron confit mais aussi la douceur de la pêche jaune et juteuse. Plus étonnantes, les notes de fleurs blanches suaves et délicates nous rappellent le jasmin fraichement cueilli. Puis peu à peu, l’abricot frais vient s’affirmer dans ce parfait équilibre entre sucrosité et acidité.

Un vin d’une grande puissance aromatique, d’une densité et tension incomparables.

chateaudefarguescom