Maison Ventenac, le nouveau souffle

287

Un pied dans l’AOC Cabardès, l’autre dans l’IGP Pays d’Oc : à la tête du domaine de Ventenac depuis 2010, Olivier et Stéphanie Ramé fourmillent de projets !

L’union d’un ex consultant financier et d’une ex responsable marketing fait des étincelles dans les flacons. Couple à la ville comme à la vigne, Olivier et Stéphanie Ramé ont en effet parcouru un sacré chemin depuis qu’ils ont repris le domaine créé par Alain Maurel, le père de Stéphanie.

Situé à Ventenac Cabardès, sur les hauteurs de Carcassonne, le vignoble frise désormais les 130 hectares en propriété contre 35, en 1973. Et les plantations se poursuivent, au rythme de 5 à 6 hectares par an, dont des parcelles de chenin et de la petite arvine, d’origine suisse.

Une dizaine de cépages s’épanouissent ainsi, entre calcaires blancs à 200m d’altitude et argiles. Plantées à 6500 pieds / hectare contre 4 000 en moyenne dans la région, ces vignes font l’objet de tous les soins et d’une démarche plus que raisonnée puisqu’au delà de la certification Terra Vitis, le domaine s’est engagé dans la méthode dite de confusion sexuelle et la suppression des intrants chimiques dans le sol. Partant du principe que la qualité se construit du raisin à la bouteille, le jeune couple a également investi 2 millions d’euros dans la rénovation de la cave (5 000 m2), qui sera complétée à terme, par un chai à barriques et une salle de dégustation.

Dernières cuvées, futur caveau

Viticulture, chai, mais aussi stratégie marketing et commerciale ! Rebaptisé Maison Ventenac, le domaine a adopté un style plus moderne et réorganisé ses vins en plusieurs gammes. Chacune porte le prénom d’un membre de la famille. Toutes bénéficient de nouveaux packagings, d’une forte identité, et d’un prix raisonnable : Domaine Ventenac (six vins) pour les IGP Pays d’Oc de cépages ou d’assemblage rouges, rosé et blanc, Château Ventenac (six vins) pour les rouges qui incarnent le terroir si particulier de l’AOC Cabardès (40 % de cépages atlantiques et 40 % de cépages méditerranéens).

Dans cette grande famille, les petits derniers s’appellent « Les Dissidents » : des micro cuvées très culottées, estampillées Vin de France. Fruits d’une sélection parcellaire pointue, elles sont aussi le résultat de nombreuses expérimentations menées depuis trois ans par Olivier Ramé, sur des élevages millimétrés, en foudres ou en jarres. Lesquelles s’inscrivent dans une démarche plus globale incluant la suppression du souffre dans les vinifications des rouges. Au final, si le chiffre d’affaires de la Maison Ventenac a progressé de 75 % sur les trois dernières années, Olivier et Stéphanie Ramé ne se reposent pas sur leurs ceps. Ils viennent de racheter le château Ventenac, ancienne propriété de moines bénédictins avec l’objectif de développer dans le futur, une activité d’œnotourisme.

www.maisonventenac.fr