L’Or Rouge français pousse en Corrèze…

81

Zoom sur le safran La Paradisière
La fin d’année est le moment du safran : les champs de crocus sativus fleurissent en Octobre, et les précieux stigmates peuvent enfin être récoltés, conditionnés et transformés avec attention et délicatesse, puis commercialisés pour les fêtes de fin d’année : L’Or Rouge s’offre aussi comme un cadeau précieux !

La Paradisière, entreprise installée en Corrèze, se fait l’ambassadrice de la prestigieuse épice avec une gamme de produits de haute qualité, des livres de référence, et des formations pour apprendre le métier de Safranier.

La Paradisière : un mot d’histoire
Le nom « La Paradisière » est inspiré de la fleur du crocus à safran, qui est appelée « fleur du paradis » au Cachemire. La Paradisière, qui a été fondée par Christian Michel Lachaud, propose ainsi une gamme complète de produits et services autour du safran, destinés aux particuliers, aux restaurateurs, et aux porteurs de projet.

L’accent est particulièrement mis sur l’originalité, la qualité, et l’exhaustivité des produits et services. La Paradisière est aujourd’hui considérée comme spécialiste du safran et est sollicitée régulièrement pour du consulting en France et à l’étranger.

En 2014, La Paradisière est devenue Organisme de Formation déclaré en Préfecture de Région (Limousin puis Nouvelle Aquitaine). Elle collabore également avec l’organisme VIVEA pour l’aide à la formation des Agriculteurs et des Porteurs de Projets en parcours d’installation.

La Paradisière est très soucieuse de la protection de l’environnement ! Consciente que toute activité économique a un impact sur notre planète, La Paradisière travaille en partenariat avec REFORESTACTION pour offrir à ses clients la possibilité de financer la plantation d’un arbre par un don très modique lors de tout achat sur son magasin en ligne. Ainsi, La Paradisière promeut les projets de reforestation en France et dans le monde.

http://saffron-crocuses.com/