Les vins suisses en dégustation exceptionnelle par Paolo Basso et l’ASNCAP à Nice

1082

Il est rare de déguster des vins suisses en France pour plusieurs raisons, en premier parce que seuls 2-3% de ces vins sortent de leur pays natal, « à la demande de Suisses à l’étranger qui aiment retrouver leurs produits, et pour quelques amoureux de vins », résume Nicolas Schorderet de Swiss Wine, la société des exportateurs de vins suisses. C’est pourquoi l’initiative de l’Association des Sommeliers de Nice Côte d’Azur Provence (ASNCAP) relevait ce lundi 25 janvier dernier à Nice un caractère exceptionnel. Si l’on ajoute la participation du Meilleur sommelier du Monde en 2013 Paolo Basso (en photo), Italo-Suisse qui a officié à la dégustation-présentation d’une vingtaines de vins blancs et rouges helvétiques, la matinée au Château de Crémat fût un défi relevé par le bureau de l’ASNCAP.

photo2 vins suisses ASNCAP

Quelques-uns de ses membres (Olivier Mercier, Denis Camel…), emmenés par leur président Ali Hedayat, étaient partis en éclaireurs l’an dernier pour explorer les vignobles suisses d’est en ouest. Cantons de Vaud, du Valais, de Genève, Région des trois lacs, Suisse allémanique, Tessin : autant de terroirs qui représentent en totalité une superficie comparabphoto8 vins suisses ASNCAPle au vignoble alsacien pour 1,1 millions d’hectolitres au total.

Cépages-phares, autochtones et déclinaisons nationales de cépages internationaux

La soixantaine de participants a pu apprécier une palette de vins impressionnante à base des cépages-phares que sont les Chasselas et le Pinot Noir, dont certains vins élevés sous bois, mais aussi parmi les 17 cépages autochtones dont l’Amigne (planté sur 24 ha seulement dans le monde, en Valais), le Gamaret (création suisse croisement entre le Gamay et le Reichensteiner), et les déclinaisons nationales de cépages internationaux (Chardonnay, Merlot). Parmi les originalités, signalons un Blanc de Noirs, à base de Merlot, comme la cuvée « Bianco Reserve » produit dans le Tessin par Brivio, ou encore un vin moelleux « Grain Noble ConfidenCiel Mitis Amigne » proposé par Jean-René Germanier sur le terroir de Vétroz (voir photo). Notre coup de cœur ira au « Léman Noir » de Philippe Bovet, assemblage concentré de Gamaret (50%), Cabernet France (35%) et Merlot (15%) produit seulement à 2000 bouteilles affichant 14,1% vol., dont la cerise écrasée s’exprime pleinement sur des tanins souples et fondus (voir photo). Le service a été assuré par des élèves de la formation Mention Complémentaire « Sommellerie » du GRETA (www.greta-th.com).

Travail pratique à table !

Un buffet de charcuteries et fromages suisses avec démonstration de raclette traditionnelle a accompagné la dégustation sphoto6 vins suisses ASNCAPous la forme d’un cocktail déjeunatoire qui a permis de prolonger la connaissance des vins suisses à table. De son côté, la société TradiSwiss qui a ouvert un café et une boutique en octobre 2015 au 11b, rue Massenet à Nice (http://tradiswiss-nice.fr) s’est greffée à cette matinée des plus instructives. Ce concept sous forme de chalet chaleureux ouvrira ses portes en mai prochain à Paris dans le quartier rénové des Halles. Merci à l’ASNCAP de l’avoir organisée pour notre plus grande satisfaction.

Plus d’infos sur www.swisswine.ch/fr