Image qualitative d’un travail artisanal, prix attractifs, diversité de goûts… les champagnes de vignerons jouissent d’une bonne réputation, avec des cuvées uniques à l’image de ceux et celles qui les façonnent. Parmi l’offre pléthorique, le consommateurs avance « de découverte en découverte », comme le résume le slogan choisi par les 4300 producteurs réunis en unions ou à titre individuel -appelés un peu techniquement « récoltants-manipulants ». Cette grande variété est signe de richesse ! Mais comment être sûr de faire un bon choix ? Et si le choix dépendait plutôt des occasions… ? Afin d’apporter un peu de clarté et vous rassurer, nous vous proposons aujourd’hui de décrypter le champagne de vignerons à travers trois grandes familles de profils aromatiques : fruit, sol et cave.

 

Trois profils aromatiques complémentaires
Une étude récente soulève que la classification courante du champagne sur les cépages (Blanc de Blancs, Blanc de Noirs…) ou sur les dosages (Brut nature, Extra-Brut…) n’est vraiment comprise que des spécialistes et surtout ne renseignent en rien sur le critère de consommation le plus important : le goût et son plaisir induit ! Partant de ce constat, le Syndicat Général des Vignerons de la Champagne, aidé dans sa réflexion par l’agence SoWine, a développé trois « empreintes » identifiées via des pictogrammes reconnaissables : Fruit, Sol, Cave. Creusons ensemble ces concepts qui vous guident, consommateurs, dans vos choix d’achats.

 

> Fruit > pour une empreinte fruitée et gourmande
Ce sont les arômes de fruits et la gourmandise qui dominent au sein de cette catégorie de champagnes notamment issus des sols d’argile. Les arômes de fruits charnus à noyau, tels que la prune, l’abricot, la cerise ou encore la pêche sont à l’honneur. On y retrouve aussi des notes de fleurs : rose, jasmin, chèvrefeuille, lilas, giroflée… Ces champagnes se marient idéalement avec des plats gourmands, des viandes blanches ou des fromages à pâte molle et à croûte lavée (munster, livarot, maroilles…).

> Sol > pour une note vive et minérale
Cette famille regroupe des champagnes vifs, qui révèlent particulièrement les sols de craie. On y retrouve des notes d’agrumes (citron, orange, mandarine, pamplemousse) et de fleurs fraîches (acacia, aubépine, pivoine, oeillet). Ils accompagnent à merveille les plats iodés, crustacés, poissons crus, coquillages, les fromages frais et les saveurs exotiques.

> Cave > pour un profil de temps et de maturité
Ces champagnes se sont affinés plusieurs années dans les caves des vignerons, élevés parfois en fût de bois. Les sols de marnes leur confèrent de la puissance. Ils expriment des arômes de fruits confits, figues, noix, miel, vanille ou d’épices allant parfois jusqu’à des notes torréfiées ou fumées selon la durée de vieillissement. Ils s’accordent parfaitement aux viandes blanches en sauce, ris de veau, truffe, foie gras, viandes persillées, fromages affinés, ou encore aux poissons à chair ferme (thon, sole, rouget).

Une mise en place progressive en lieux de vente
Séduite par cette approche didactique, l’enseigne « Lavinia » a été le premier caviste à mettre en place, au sein de ses magasins, restaurant et boutique en ligne, cette segmentation dès la fin d’année 2019. Pour mettre en pratique cette approche « sol-fruit-cave », vous trouverez sur le site www.champagnedevignerons.fr deux annuaires (des vignerons et des cavistes-revendeurs) afin d’affiner votre choix en sachant que la majorité des champagnes de vignerons sont aussi disponibles en vente en ligne auprès des producteurs. A portée de clics, la découverte commence forcément aussi près de chez vous !