L’Auberge Basque, restaurant gastronomique et cocon douillet de Marion et Cédric Béchade

389

Second du chef Jean-François Piège au Plaza Athénée puis Chef de La Cour Jardin dans le même palace, le parcours de Cédric Béchade n’a cessé d’évoluer depuis sa rencontre avec Alain Ducasse en 1996. En mai 2007, il se lance avec sa compagne dans une nouvelle aventure et reprend une auberge créée en 1672 pour en faire un espace paradisiaque et contemporain à quelques kilomètres de Saint-Jean-de-Luz.

12 chambres et 40 couverts qu’il gère d’une main de maître et qui cassent les codes de l’hôtellerie-restauration de luxe. Tons taupes, beiges et salles lumineuses forment une ambiance agréable où l’on se sent rapidement chez soi. L’espace d’un repas ou d’un séjour, le couple vous accueille donc dans son élégante bulle. La cuisine, séparée de la salle par une baie vitrée, offre aux clients un bal permanent où les arômes et les odeurs se mêlent pour former des plats au dressage exceptionnel et aux saveurs multiples.

Des créations contemporaines qui reprennent les codes classiques de la cuisine basque

Là où certains y auraient vu un manque de respect, le chef a construit l’un de ses plats signature, la piperade revisitée. Autre met emblématique et création du chef Béchade, le « boudin noir d’encornets à l’encre, jus de cerisier » étonne autant par son somptueux visuel que par le travail réalisé sur les produits d’une qualité hors-norme. Privilégiant les producteurs locaux, notamment pour ses viandes tendres et fondantes, Cédric Béchade vise l’efficacité. Il sublime alors les produits par le travail minutieux qu’il réalise avec sa brigade menée par Julien Brunet.

Côté vin, c’est Simon Deyres, un jeune sommelier bordelais qui gère la cave. En cohérence parfaite avec la cuisine du chef, il alterne entre classicisme et influences récentes piochant dans chacun des terroirs français.

Depuis 2009 et l’obtention de la première étoile Michelin pour l’établissement, le chef n’a cessé d’évoluer et d’agrandir son univers. En 2008, il est désigné par le Guide Gault-Millau comme la Révélation de l’Année tandis que Gilles Pudlowski le nomme Aubergiste de l’Année dans son guide. Une table qui dévoile donc tout le potentiel du terroir basque et qui participe à son rayonnement.

http://www.aubergebasque.com/