L’histoire de la Saint Valentin trouve ses origines en l’an 494, lorsque le Pape Gelas 1er va choisir ce jour pour en faire le symbole de la fête des amoureux. Valentin était un prêtre qui avait décidé de marier en secret les amoureux avant d’être décapé en l’an 269 à Rome. Il aurait envoyé une lettre d’amour signé « Ton valentin ». Petit à petit la coutume du « valentinage » se répandit dans le monde, d’abord en Angleterre, puis à la Cour de Savoie et enfin dans les régions voisines. Elle devint ainsi la fête des amoureux. En France c’est Raymond Peynet, dessinateur, qui va lui donner une place importante en créant un couple d’amoureux en 1942, devant le kiosque de Valence dans la Drôme.

Max Favalelli, très connu dans le monde de la télévision et des arts va beaucoup l’aidé et dans la revue Ric et rac le rebaptisera comme « Les Amoureux de Peynet ».
Ce couple d’amoureux va se faire connaître dans le monde entier. On les retrouve dans Marie France, Elle ou Paris Match, leurs vêtements évoluent en fonction des thèmes, des pays, des régions et des saisons. Raymond Peynet les accompagne toujours de petits oiseaux évocateurs de la paix et de la liberté ainsi que des angelots, symboles de l’amour.

« Les amoureux de Peynet » deviennent très vite une célébrité mondiale. En l’honneur de Lino Ventura (créateur de l’association Perce Neige), il créée une carte de voeux, Brassens écrit les « Les Amoureux des Bancs Publics » et suivi dans le même esprit par des créations de Charles Aznavour ou Marcel Amont. Raymond Peynet décédera en 1999 à Mougins.
Devenue de nos jours une fête commerciale, les champenois s’y sont associés en présentant leurs produits, dans des coffrets dédiés à cette occasion

 

 

 

Les amoureux qui se becotent sur les bancs publiques. Georges BRASSENS