En son auberge de Figari en Corse du Sud, c’est l’histoire de Jean-Yves Milanini, un papa vigneron avant-gardiste qui rêvait de se démarquer et de produire un « vin de la mer ». Mort trop tôt, ce sont ses fils Sylvain et Bruno qui, par amour filial, ont réalisé son rêve.

Après moultes recherches, ils ont créé ce vin de la mer et l’ont baptisé « Imajyne », dont le nom mêle à la fois les initiales du père disparu et sa passion pour les Beatles. Pour l’obtention de ce breuvage au caractère unique subtilement fruité, qui a les mêmes exigences gustatives que le vin rosé mais à la couleur surprenante bleue azur, le procédé fait plus particulièrement la part belle aux minéraux et aux végétaux. Afin de garantir la fraîcheur des raisins, les vendanges ont lieu de nuit. Pour exhauster le goût du fruit, on rince ensuite les grappes à l’eau de mer avant une vinification spécifique sensée réduire au maximum les sulfites et le dioxyde de souffre.

Les frères Milanini et leur œnologue utilisent selon une recette restée secrète des minéraux, des végétaux naturels et des antioxydants mélangés à des herbes et des algues, dont notamment la fameuse spiruline qui lui confère cette étonnante couleur bleue ! Enfin, pour garantir la stabilisation, les bouteilles sont stockées 6 mois dans une grotte sous-marine à 70 mètres sous la mer avant d’être commercialisées depuis 2017 dans le monde entier. Cette année, la dernière production de 35 000 flacons a été vendue immédiatement entre la Corse, la Riviera, Monaco et Dubai. Pour apporter la touche finale à l’aventure, l’étiquette de ce vin corse est l’œuvre du grand ami de Jean Yves  Enki Bilal. Ce célèbre dessinateur seul artiste a avoir exposé au Louvre de son vivant (Grand Prix du Festival d’Angoulême en 1987) propose tout un univers visionnaire dont les thèmes de la mémoire et du temps correspondent en tout point à celui des frères Milanini. www.imajyne.fr