La pandémie du Covid-19 aura au moins ceci de bénéfique qu’elle permet certaines réflexions sur les trajectoires professionnelles de grandes figures de la gastronomie française. Christophe Muller s’en va de chez Paul Bocuse, Fabrice Sommier quitte Georges Blanc pour créer sa « wine school »… Les nouvelles sont souvent inattendues, mais quand elles sont bonnes, on les savoure amplement. C’est le cas ce 24 février 2021 quand, par un message publié sur les réseaux sociaux, le chef des cuisines de l’Elysée Guillaume Gomez, qui a servi quatre Présidents de la République successifs (J. Chirac, F. Hollande, N. Sarkozy et l’actuel E. Macron), annonce quitter ses fonctions aux fourneaux pour en assumer d’autres davantage diplomatiques au service du rayonnement de notre gastronomie française : il en devient officiellement « Représentant et Ambassadeur ». S’il rend son tablier et dépose sa toque ce jour-là, il restera toujours cuisinier. Chef un jour, chef toujours…

Le parcours engagé d’un apprenti devenu chef des chefs !

La date n’est pas choisie au hasard, comme le relate lui-même Guillaume Gomez, Meilleur Ouvrier de France, Maître Cuisinier de France et Disciple d’Escoffier âgé de 42 ans à peine : « 25 années se sont écoulées depuis ma première journée à l’Élysée. Il y a 25 ans, je foulais pour la première fois le sol de ces cuisines où, jeune appelé du contingent, je rencontrais le Président Jacques Chirac et prenais mes fonctions derrière les fourneaux de la première Maison de France. 25 années à servir plus de deux millions de repas pour quatre Présidents et les 800 agents qui œuvrent au sein de la Présidence. (…) J’ai décidé de continuer à servir mon pays autrement. Je sais être depuis de nombreuses années un interlocuteur privilégié de nos producteurs, de la profession et de nos artisans. (…) A travers la fonction que j’occupais et grâce à la confiance que m’accorde le Président de la République, j’ai pu faire passer les nombreux messages, remonter les informations et les demandes qui m’ont été adressés. (…) Cette situation m’a ainsi révélé une envie de me consacrer pleinement à cette possibilité de porter une voix et m’a convaincu de demander au Président de continuer à ses côtés, mais différemment. » (extrait de sa page Facebook)

C’est ainsi qu’il a été nommé par Emmanuel Macron « Représentant et Ambassadeur de la gastronomie française » auprès de Jean-Baptiste Lemoyne et Jean-Yves Le Drian, rattaché au ministère des Affaires Étrangères. En 2011 déjà, Guillaume Gomez fondait l’association des Cuisiniers de la République, qu’il préside toujours et qui regroupe les chefs travaillant pour la République française à travers le monde.

V&G magazine salue un homme modeste au grand coeur

Chez Vins&Gastronomie magazine, nous avons pu mesurer le capital de sympathie et l’élan de générosité de ce chef au grand cœur, toujours modeste quand on l’approche, malgré la haute tâche qui lui est revenue. Rares sont les grands chefs parisiens qui nous font l’honneur de leur présence lors des soirées événementielles que V&G organise tous les ans à Paris, sous prétexte que leur présence en cuisine est indispensable… Guillaume Gomez, lui, savait déléguer un instant et tenait à être présent tant il savait que nous lui faisions découvrir des produits des différents terroirs français, comme ici en 2014 au Buddha-Bar Hôtel (voir photo) : on le voit en discussion avec Yves Sacuto (Directeur-Fondateur de V&G magazine), en compagnie de Philippe Faure-Brac (président de la Sommellerie française) et du chocolatier Patrice Chapon devant son bar à mousses à chocolat!
Bonne continuation Chef dans vos nouvelles fonctions au service d’une cause que nous partageons et qui nous tient aussi à coeur : promouvoir l’excellence de la gastronomie française et, à travers elle, son art de vivre et tous les produits des terroirs de l’Hexagone.