Chef de Caves et Responsable vignoble du Champagne Lombard (60 ha dont 5,5 en propriété), Laurent Vaillant a été un acteur attentif des vendanges telles qu’elles se sont déroulées historiquement tôt en Champagne entre Marne et Aube. Voici son analyse que nous partageons aujourd’hui avec vous tant elle reflète bien les bilans que nous avons reçus des vignerons champenois :

« Dès le mois de juin, la vigne avait une quinzaine de jours d’avance, conséquence d’une météo très ensoleillée. Pendant les mois de juillet et d’août, les épisodes de pluie ont été rares. Nous avons observé un pic de développement des maturités très rapide à la mi-août. Finalement, les maturités ont fortement ralenti, du fait du manque d’eau dans les sols. Les vendanges ont commencé plus hâtivement dans le secteur Aubois (NDLR : certains coups de sécateurs dès le 21 août), suivi par le Sézannais. Les chardonnays de la Côte des Blancs ont été coupés en dernier et ont profité d’une dernière pluie qui leur a permis de « cuider » (NDLR : cuider  signifie que la prévision de récolte a été dépassée. En Champagne, lorsque le raisin arrive plus abondemment que prévu au pressoir, ça cuide).La vendange 2020 est d’un excellent état sanitaire : un beau millésime en perspective, à confirmer par la dégustation des vins clairs. »