Entre gastronomie et santé, l’eau minérale se fait précieuse dans les Water Bar et les éditions limitées fleurissent. Les designers sont même courtisés pour créer des bouteilles collector !

Aussi belle qu’un collier de diamants, l’eau Bling h2O, et malgré tout bonne à boire.

Elles sont partout et rendent les Hipsters et les puristes hystériques. Plates, à grosses bulles ou pétillantes, la surenchère touche les restaurants en vogue, et les palaces proposent des flacons aux tarifs prohibitifs. A grands renforts de looks glamour, leur montée en gamme est claire comme de l’eau de roche.

Les eaux minérales de la marque croate Acqua Carpita rivalisent de créativité dans le design de leurs flacons. © DR

L’eau minérale prend la pose

Les liquides transparents aux habits de verre qui frisent la Haute Couture sont très tendance. Riches en bicarbonate, magnésium, sodium, calcium, sulfates ou fluor, les stars de cinéma les utilisent pour se rincer les cheveux, s’hydrater la peau ou calmer leurs irritations. Parmi les marques qui font parler d’elles, si nombreuses qu’on craint l’embouteillage, les eaux étrangères se positionnent sur le créneau haut de gamme. À commencer par BLK ! Noire, cette eau made in Canada aux notes métalliques est infusée avec des minéraux, et Jolival fait appel à l’équipe du PSG pour organiser le buzz permanent. Quant à Icelandic Glacial, la première eau au bilan carbone zéro, tirée du sous-sol islandais, elle est sélectionnée par Dior pour composer ses parfums…

Inspirée des œuvres du peintre Modigliani, ces bouteilles d’eau en or et en argent sont la propriété d’un collectionneur privé. © DR

La ruée vers l’or blanc

Les producteurs misent sur des bouteilles aux formes ludiques, sensuelles ou exprimant un terroir. Treignac, la marque corrézienne du Parc Naturel Régional de Millevaches, est servie à l’Elysée. Les habitués de l’île de beauté connaissent, eux, les bulles de l’Orezza. Célèbre pour son Single Malt Whisky, Glenlivet qui provient de la plus haute source d’Ecosse décline son nom sur des eaux appréciées par les grands chefs, alors que la Boxed Water danoise se met carrément en boîte.

BLK et Sail ont été créées pour marquer les esprits grâce à leurs côtés décalés. © DR
Pour prendre la vague, commandez donc une eau premium dans les « hot spots » du moment. L’alsacienne Wattwiller vous étonnera avec sa bouteille de verre presque vierge. La très galloise et gazeuse Ty Nant fait sensation dans son flacon bleu, et la norvégienne Voss s’étale de Courchevel à Saint-Tropez. Osez la Hildon ! Fraîche en bouche, elle permet de se la jouer british à table. Distillée dans le Massif Central, Sail est une eau bijou, si belle qu’on voudrait la customiser. Comme l’Aqua Carpatica, en direct des montagnes roumaines, si rare qu’elle se vend aux enchères. Encore plus exclusive, l’américano-japonaise Fillico est estampillée de brillants Swarovski avec un bouchon surmonté d’une couronne argentée. Son prix ? 250 €.
 
Pure et simple, cette eau de source de l’état du Michigan, aux USA, joue la carte de l’originalité.