Domaine Michelot (Meursault), une famille unie entre tradition et modernité

Être accueilli au Domaine Michelot, c’est ressentir l’âme d’une famille soudée qui oeuvre depuis six générations pour élever et proposer des vins authentiques. Le charismatique Bernard Michelot, qui a tiré sa révérence en 2016 à l’âge honorable de 90 ans, continue d’insuffler son esprit à la nouvelle génération : ses filles Chantal et Odile, son beau-fils Jean-François Mestre, tandis que le tout juste trentenaire Nicolas Mestre apporte désormais sa touche personnelle sur un domaine qui compte aujourd’hui 19 hectares en appellations Bourgogne, Meursault, Puligny-Montrachet et Santenay.

Des nouvelles cuvées ovoïdales en grès
Diplômé du Lycée viticole de Beaune et d’un BTS en viticulture, plein d’entrain, Nicolas nous emmène vers ses trois nouvelles cuves ovoïdales de 500l en grès, remplies de la vendange 2017.

« Avec ce matériau non-poreux, on constate déjà moins de perte et moins de micro-oxygénation que dans les fûts », en précisant que chacune des cuves contient des parcelles différentes, pour tester ce nouveau dispositif.

Misant sur ce matériau, la famille Michelot a déjà commandé 5 autres « ovos » au fabricant italien. Cela va quelque peu amender la règle d’or d’élevage des vins du Domaine Michelot : 70% en fûts (228l) dont 10% de fûts neufs, les 30% restants en demi-muids (500l), dont 50% neufs. Résultats dans quelques années ! Notez que le style des vins a déjà évolué dans le temps, en gagnant en fraîcheur, suivant l’évolution de la gastronomie. Pour l’instant, c’est le millésime 2015 qui nous intéresse, dégusté dans le caveau familial dont la plus vieille bouteille date de 1947 (un Meursault 1er Cru Genevrières).
Voir les dégustations

http://www.domaine-michelot.com/