Récompensé de trois médailles d’or et d’une d’argent au concours Challenge Millésime Bio 2018, le Domaine Bassac à Puissalicon (34), repris en 2014 par François Delhon et Jean-Philippe Leca, poursuit son ascension qualitative avec brio.

Lors de la reprise fin 2014, de ce domaine fer de lance des vins biologiques en Languedoc-Roussillon, la feuille de route était blanche pour les vignerons François Delhon et Jean-Philippe Leca. Avec l’ambition d’offrir une continuité à cette propriété familiale historique de 80 hectares, située au cœur de l’Indication Géographique Protégée (IGP) Côtes-de-Thongue dans l’Hérault, il s’agissait aussi d’inventer une nouvelle page de l’histoire du domaine, en élargissant la gamme des vins et en opérant une sélection qualitative sur le parcellaire.

En 2018, le Domaine Bassac persiste et signe cette feuille de route en récoltant trois médailles d’or au concours Challenge Millésime Bio pour ses vins Armonia rouge, Lo Bartas blanc et la cuvée rouge éphémère XVI (qui fait suite au XV et XIV). Ce palmarès, complété par une médaille d’argent sur la cuvée Armonia rosé, récompense à la fois les efforts faits pour le maintien d’une belle rigueur qualitative sur les vins historiques du domaine et confirme la réussite des choix opérés pour la construction d’une nouvelle gamme de vins.

Ainsi, Lo Bartas est-elle la plus ancienne gamme du Domaine Bassac, créée il y a plus de 30 ans par la famille Delhon. Armonia, cuvée également historique, représente quant à elle 40% de la production du Domaine Bassac, tandis que la cuvée XVI, initiée en 2016 avec une première édition limitée, le XIV, constitue une réelle nouveauté du domaine.

Changement de segment qualitatif

« Notre premier moteur, c’est l’envie de s’amuser en tant que vignerons en explorant plein de choses à la vigne et en vinification afin de faire des vins qui nous ressemblent, explique François Delhon. Notre stratégie, c’est aussi d’orienter le domaine vers de nouveaux réseaux de distribution haut de gamme en particulier les cavistes et les restaurants, en poursuivant nos efforts de premiumisation sur une nouvelle gamme de vins conçus spécifiquement pour ces nouveaux marchés…. tout en gardant bien sûr la marque de fabrique Bassac. »

Le développement de la gamme Le Manpòt (élargie cette année à un rosé de gastronomie élevé en barrique) et la nouvelle gamme éphémère initiée en 2016 par le XIV et étoffée en 2018 avec le lancement lors de Millésime Bio, d’un nouveau blanc XVII (assemblage Sauvignon-Vermentino vinifié pour partie en barrique), participent de ce repositionnement stratégique. Ils ont permis au Domaine Bassac, traditionnellement implanté sur les marchés européens bio avec une forte présence dans le réseau des 500 magasins Biocoop France, d’opérer un spectaculaire changement de segment : ainsi avec 700 000 bouteilles produites, la progression est de +8 % en volume et de +12 % en valeur, avec des vins commercialisés à 35% sur le marché français en 2017 (65% à l’export) contre 25% seulement en 2016 (75% à l’export).

http://domaine-bassac.com/