Après Sainte-Victoire, Fréjus, La Londe et Pierrefeu, « Notre-Dame des Anges » est la cinquième dénomination géographique complémentaire (DGC) de l’AOC Côtes de Provence. Niché au coeur du Var, le vignoble de Notre-Dame des Anges se distingue au niveau de son terroir disposant de caractéristiques naturelles et pratiques culturales spécifiques. L’obtention de la DGC a été homologuée par un arrêté publié au Journal Officiel du 10 août 2019, suite à l’avis positif du Comité national de l’INAO du 14 février 2019. Alors que les vendanges battent leur plein, le millésime 2019 sera donc le premier pour la DGC Côtes de Provence Notre-Dame des Anges.

Un terroir singulier
Rassemblant dix communes, la dénomination couvre 3 900 hectares de vignes qui s’imbriquent dans un paysage de pins parasols, de chênes et de châtaigneraies formant la Réserve naturelle nationale de la plaine des Maures. On y trouve plusieurs types de sols sur un socle permien : grès, pélites, sables, anciennes terrasses alluviales de l’Aille, recouvrements de calcaires ou de schistes… Le climat est méditerranéen mais doté de nuances continentales, le Massif des Maures préservant le vignoble des influences maritimes.