Petit Versailles lorrain, le Château de Lunéville renaît de ses cendres après un grave incendie. Un exemple modèle du patrimoine sauvegardé dans le Grand-Est.

Stupéfaction dans la nuit du 2 janvier 2003, à Lunéville ! Cette ville de Meurthe-et-Moselle, chargée d’histoire, subit alors un huitième incendie qui enflamme les appartements princiers, la toiture de l’aile sud-est, la bibliothèque militaire, le musée de faïence et la chapelle royale, faisant s’effrondrer une partie de la maçonnerie. Des œuvres inestimables sont définitivement perdues et le prix de la restauration se monte à 100 millions d’euros.

Incontournable, le portrait du roi Stanislas figure en bonne place dans les nouvelles galeries restaurées. © O. Brillouet

Lunéville, site du Versailles lorrain
Après l’émotion, la détermination et la mobilisation de tous permit de redonner vie à l’ancienne propriété des Ducs de Lorraine depuis le 13e siècle, puis celle de Louis XV et de l’extravagant roi Stanislas, de Pologne. Ce palais moyenâgeux, construit sur le modèle de Versailles, fut un temps transformé en caserne pour les besoins des armées françaises.

Restaurée selon un savoir-faire du 18e siècle, la chapelle accueille des concerts et des manifestations culturelles. © DR
Le parc des Bosquets et les jardins à la française reprennent leurs formes, comme au temps des Ducs de Lorraine. © DR

Une renaissance ambitieuse qui porte ses fruits
Le plus grand chantier patrimonial d’Europe porta rapidement ses fruits. Le vestibule a retrouvé sa splendeur d’antan, du Siècle des Lumières. Des expositions s’y déroulent et les promenades dans le parc des Bosquets et les jardins à la française font les délices des amoureux de la nature. La meilleure façon d’encourager la renaissance du château de Lunéville, c’est encore de le visiter très vite… www.chateauluneville.meurthe-et-moselle.fr