Après un hiver plutôt froid, la vigne met à profit un printemps chaud et sec pour arriver à une floraison rapide tout début juin. Avec un été radieux, tout s’accélère, d’autant que des pluies d’orages en juin puis en août garantissent de bonnes réserves hydriques. A la fin de l’été, les températures nocturnes fléchissent et on peut même parler de fraîcheur automnale avant l’heure : les conditions idéales pour une parfaite maturation préservant potentiel aromatique et acidité des fruits. Suite à un orage, la pourriture s’installe et la récolte commence dès le 11 septembre. Mais fraîcheur et sécheresse obligent ensuite à patienter. On ne peut que grappiller quelques grains les 15, 21, 28 et 29. A la faveur d’un nouvel orage le 2 octobre et la moiteur qui persiste ensuite quelques jours, la pourriture noble envahit d’un coup entièrement le vignoble. Puis les températures fraîchissent, permettant à botrytis de concentrer lentement les raisins et générant une grande complexité de saveurs et d’arômes tout en préservant la fraicheur du fruit. Les tries s’enchainent à partir du 8. Le coeur du vignoble avec ses parcelles argileuses délivre enfin son trésor autour du 15 octobre. La vendange s’achève finalement le 21.

Déjà un très grand millésime

Le nez et la bouche ont toutes les caractéristiques des plus grands millésimes. Après un premier voile floral de roses fraîches, aubépine et pivoine, on sent le tilleul et la fleur d’oranger. La pomme cuite, la prune et l ’abricot prennent le relais avant la perception de goyave, d’ananas et enfin de marmelade d’orange. Le citron jaune apporte sa note d’acidité et de fraîcheur. La bouche mêle toutes ces saveurs avec un fin miel de printemps et la pâte de fruits, le tout enrobé dans une texture gourmande de tarte tatin légèrement amandée. La densité et l ’ampleur du vin, tant au nez qu’en bouche, sont magnifiées par un fruité très pur , frais et élégant donnant une dimension presque aérienne et vibrante à la liqueur. La tension fait alors oublier la richesse record de ce vin. Ce 2015 fera bien date dans la saga des millésimes de Fargues , à coté des 2001, 2005 et 2009.

chateaudefargues.com