4ème exportateur mondial et acteur incontournable de la scène viticole internationale, le Chili veut désormais faire valoir l’histoire et la richesse de son terroir !

Avec une sélection des dix meilleurs domaines, le pays part à la conquête d’adeptes à l’international pour dépoussiérer ses cépages historiques : le Cinsault, le Carignan, le País, le Muscat d’Alexandrie et le Sémillon, longuement oubliés, pour laisser place aux productions plus connues des consommateurs comme le Cabernet-sauvignon, le Merlot et le Chardonnay.

Les productions des petites parcelles dans les vallées d’Itata et du Maule, gagnent l’intérêt des critiques internationaux et des consommateurs avertis.

Pour cause, « Certains pieds de vigne ont plus de 100 ans et leur processus de production, complètement artisanal, se transmet de génération en génération depuis plus de 400 ans » explique Alejandro Buvinic, directeur de ProChile.

En effet, 80 à 90% des productions ont lieu en intégralité au vignoble : la terre est retournée avec des charrues tractées par des chevaux, les grappes récoltées à la main et pressées avec les pieds.