Lors du salon Wine Paris (11-13 février 2019), V&G magazine a pris le pouls des actualités de la maison Bestheim, premier metteur en marché de vins d’Alsace que le magazine accompagne depuis de nombreuses années. En compagnie d’Emmanuel Vergely (export manager), nous nous sommes concentrés sur les crémants d’Alsace, un segment en plein développement porté chez Bestheim par les nouvelles cuvées « Ice » et « Ice Rosé » lancées il y a un an, suivies en août 2018 par « Ice Concept », un muscat mousseux. Dosées toutes les trois à 43g/l (demi-sec), servies sur glace, elles affirment chacune leur personnalité : « Ice » propose un nez et une bouche gourmandes sur les fruits blancs, « Ice Rosé » penche sur les fruits rouges (fraise, cerise…), tandis que le muscat exprime ses arômes primaires (litchi, grenade, pêche et abricot).

Sleevées, ces bouteilles attirent l’oeil et ont décomplexé les habitudes de consommation des crémants d’Alsace, à prix doux (10 euros). Passons aux deux vins situés à gauche de la photo. Le crémant Extra Brut dosé à 3g fait dans la finesse de ses bulles et de son expression, tout en gardant une excellente fraîcheur en finale. Enfin, la cuvée « Fourmidable » qui sortira en juin 2019 (pour atteindre les 16 mois d’élevage sur lattes au lieu des 12 réglementaires) s’affirme comme le premier crémant biologique de la gamme, toujours autour de 10 euros. Avec ces nouveautés, la maison Bestheim prouve qu’elle dynamise le secteur des vins alsaciens, souvent confinés à des traditions bien ancrées, notamment en termes d’habillages des bouteilles. Toujours à l’affût de casser les codes, Bestheim dévoilera une gamme artistique très urbaine sur le salon Prowein (17-19 mars 2019) à Düsseldorf en compagnie de Vanessa Kleiber, sa nouvelle responsable marketing et communication (en photo). Références à retrouver sur la Boutique en ligne www.bestheim.com