Présentation des vins d’orfèvre Terres de l’Amandyère par Stéphane Serre à Montpellier vendredi 16 décembre 2016

1099

Des procédés de vinification unique, dont la cryo-extraction, sont à la base des dix cuvées du Domaine de l’Amandyère, à partir de 245 euros la bouteille, surnommé « Le Château d’Yquem du Languedoc » par Baptiste Ross-Bonneau, Chef Sommelier du restaurant étoilé « La Barbacane » (Hôtel de la Cité à Carcassonne). La gamme vient d’être complétée par deux cuvées plus accessibles (à deux chiffres…) signées L’Amandyère, à partir d’achat de raisins familiaux proches : « L’ABC » et « L’Apostrophe ». Stéphane Serre, vigneron auto-proclamé « bijoutier du vin », a bâti sa réputation sur la qualité et un récit bien construit, suivi des faits. Ses procédés culturaux et de vinification, proches de l’art moléculaire, ont valu au Domaine de l’Amandyère le surnom d’« El Bulli des Corbières ».

Le vin de France le plus cher du monde

Avec sa cuvée « L’Anoblie » 2011, un assemblage à parts égales de Carignan et Syrah, près de mille heures de travail et 188.723 baies de raisins comptabilisées après huit tris successifs pour 3000 bouteilles se vend 950 euros départ cave. Pour une découverte, si vous êtes de passage à Montpellier, une vente flash a lieu ce vendredi 16 décembre toute la journée et en soirée au Mas de Lafeuillade (www.mas-de-lafeuillade.com)

serre1